L’experte libyenne devenue indésirable

Tribune de Genève
9 mars 2011

Alain Jourdan

Elle fait partie des diplomates restés fidèles au régime. En poste à Genève depuis une dizaine d’années, Najat Al- Hajjaji est considérée comme une proche de la famille Kadhafi. Plusieurs ONG viennent de demander sont expulsion de l’ONU. Depuis plusieurs mois, la diplomate siège comme experte au sein du groupe de travail de l’ONU sur l’utilisation des mercenaires.

«Au regard de ce qui se passe, c’est une insulte au peuple libyen»,fulmine Hillel Neuer, directeur de l’ONG UN Watch. Najat Al- Hajjaji a présidé la Commission des droits de l’homme et conduit les travaux préparatoires de la Conférence surle racisme en 2009. A l’époque, elle s’était illustrée en empêchant le médecin palestinien emprisonnéavec les infirmières bulgares en Libye de s’exprimer dans l’enceinte même d’une assemblée dédiée à la défense des droits de l’homme. Une attitude qui avait alors soulevé l’indignation des ONG présentes.

En début de semaine, une lettre a été adressée au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, à la haut-commissaire aux droits de l’homme, Navi Pillay, et au président du Conseil des droits de l’homme pour leur demander de procéder à l’expulsion de Najat Al- Hajjaji. Le Conseil pourrait adopter une résolution pour exclure l’ex-représentante de Kadhafi d’ici à la fin de sa session, le 25 mars. La présence d’une fidèle parmi les fidèles du régime libyen est devenue encombrante.

0 Responses to “L’experte libyenne devenue indésirable”


Comments are currently closed.



write essays for money